Calendrier de l’avent Une Petite Mousse 2019 : présentation et avis

Cette année, je vous présente le Calendrier de l’avent Une Petite Mousse 2019. Je n’ai pris qu’un calendrier de l’avent de bières car l’année dernière j’ai été franchement très déçu du Beery Christmas 2018. Mais c’est un détail.

Pour ce calendrier, une biérologue experte a sélectionnées soigneusement 24 bouteilles à découvrir, qu’elle soit blonde ou rousse, amère ou maltée, forte ou délicate. Bref, c’est parti pour 24 jours de plaisirs !

Sommaire

La réception du calendrier

Ouverture du calendrier : les bières à découvrir

Si vous êtes en retard, et vous souhaitez vous aussi tenter l’expérience de ce calendrier de l’avent, il est toujours disponible en cliquant ici. Mais ne tardez pas trop.

Il y a aussi l’idée des box de dégustation à offrir à votre papa à Noël par exemple, en suivant ce lien, vous pourrez profiter d’une remise de 5€.

Jour 1 : Rye IPA – Brasserie Big Mountain Brewing Company (74)

Style : India Pale Ale
Alcool : 5.3%/vol


Cette Rye IPA nous offre des arômes intenses mais équilibrés de céréales, avec un petit côté herbacé. Quelques notes de seigle et d’avoine viennent compléter un nez déjà bien riche. En bouche, nous retrouvons des notes d’épices et de poivre, qui se joignent à la dominante résineuse de la bière. Le seigle reste bien présent et nous amène sur un corps rond et herbacé. La finale est plutôt courte et pas trop intense.

Anecdote à retenir : Plus qu’une simple IPA avec des notes de seigle, son corps épicé se veut le résultat d’une bonne portion de flocons de seigle. Inspiré du fameux German Roggenbier style est combiné avec le savoir-faire Big Mountain, un joli combo d’houblons américain Simcoe et Cascade le tout avec un houblonnage à cru. Notre rye IPA sera vous régaler!

Jour 2 : Bière Brune Numéro 4 – Brasserie Belenium (21)

Style : Brown Ale
Alcool : 5.6%/vol

Ses arômes nous emmènent sur un début de dégustation empreint de notes caramélisées. On décèle tout de suite d’étonnantes pointes sucrées. En bouche, les saveurs sont plus douces qu’au nez, mais restent équilibrées. C’est le malt grillé qui prédomine, toujours accompagné de notes de caramel. La finale est assez courte, avec un corps plein.

Anecdote à retenir : Cette 4ème création a été élaborée et testée durant l’hiver, mais produite pour la première fois en août sous un soleil de plomb ! Le but affiché était de casser les préjugés concernant la lourdeur et l’alcool des bières brunes, avec une recette pensée comme un bon Moka glacé.
Accord mets et bières : Une tartiflette, des légumes rôtis au balsamique, des cookies chocolat pécan

Prix : 3.50€ – Disponible ici.

Jour 3 : La Superbe IPA – Brasserie La Superbe (64)

Style : India Pale Ale
Alcool : 5.6%/vol

Elle offre au nez les emblématiques notes de céréales de la gamme Superbe… accompagnées d’arômes de litchi et de houblon Cascade, IPA oblige ! En bouche, nous retrouvons les saveurs de céréales auxquelles viennent se mêler des épices. Quelques notes herbacées s’échappent, la finale est aussi courte que légère. Une fin de bouche toute en délicatesse, avec une amertume franche, et une envie d’y replonger ses lèvres !

Anecdote à retenir : C’est la toute première bière créée au lancement de la brasserie en 2017. Produit phare de la gamme, elle compte 4 houblons (Cascade, Chinook, Citra et Hallertau blanc) et a obtenu la médaille d’argent au Concours Général Agricole 2019.


Accord mets et bières : un filet de daurade fumé, du gibier en sauce épicée, un cake à l’orange

Prix : 3.60€ – Disponible ici.

Jour 4 : Rye Amber Ale – Brasserie L’Effet Papillon (33)

Style : Rye Beer
Alcool : 6.8%/vol

Son nez est particulièrement intense, avec du seigle et du caramel grillé qui dissimule presque totalement les arômes de biscottes grillées qu’il a à offrir. En bouche, une belle amertume nous accueille dès le début, et accompagne les saveurs de seigle, de caramel et de pain grillé. Le corps est plutôt rond, avec une bonne pétillance. La dégustation se termine tout en douceur, avec le grillé en toile de fond.

Anecdote à retenir : Une Rye Ale requiert une petite astuce technique au moment de la filtration du moût, qui nécessite une bonne quantité d’écorces pour être optimale, écorce dont le seigle est dépourvu. Pour compenser ce désagrément, les brasseurs ont alors ajouté des écorces de riz, neutres en goût, mais terriblement efficaces !

Accord : Un oeuf cocotte, une salade au pérail gratiné, une tarte aux noix.
Prix : ???

Jour 5 : Heritage Saison #4 – La Chamoise (79)

Style : Blanche
Alcool : 5%/vol

Cette Saison propose des arômes intensément frais d’herbes et de poivre. Cela peut surprendre au premier abord, mais c’est pourtant bien la signature de ce style frais et épicé ! En bouche, elle développe des saveurs équilibrées et amères, avec toujours bien présent, son côté poivré/herbacé. Plutôt sèche en bouche, elle se conclut sur une finale aussi longue que fraîche.

Anecdote à retenir : Alors qu’il mangeait un lapin au romarin, le brasseur de la Chamoise l’a assaisonné par mégarde avec des baies roses plutôt qu’avec du poivre… Et trouva le résultat divin ! C’est de cette maladresse qu’est née la recette de cette superbe Saison au romarin.

Prix : ?? – Disponible ici.

Jour 6 : Bière Experience Stout – Brasserie Mobsby’s Brewery (14)

Style : Stout
Alcool : 5%/vol

Un vrai délice malté, au nez très torréfié qui sent déjà bon le caramel. Après aération, vous apercevrez quelques notes de chocolat. En bouche, on retrouve les arômes traditionnels du style : chocolat, caramel et torréfaction. Son amertume est légère, sa finale assez courte. Un vrai délice sucré qui donne envie d’y revenir rapidement.

Anecdote à retenir : Expérience sensorielle riche, ce stout porte décidément bien son nom ! Dirigée par l’anglais Steve Mobsby’s, cette brasserie produit en Normandie des Ales dans la plus pure tradition britannique. L’occasion d’ouvrir le paysage français à de nouvelles expériences brassicoles. Accord mets et bières : un gratin de butternut, des poires pochées à la réglisse, un fondant au caramel.

Prix : ??

Jour 7 : La Paluche Cuvée Ambrée – Brasserie Les 2 Ours (24)

Style : Amber Ale
Alcool : 5.6%/vol

Cette Paluche semble nous emmener sur une dégustation tout en caramel… Mais en aérant bien, on peut percevoir quelques notes plus iodées très subtiles ! En bouche, les saveurs restent sur le caramel et les céréales principalement, avec un peu de pain grillé en deuxième bouche pour compléter le tableau. Le corps rond, la finale très douce bien que courte.

Anecdote à retenir : Ingrédients naturels, fabrication locale, circuit court… La brasserie des 2 Ours fait honneur à son habitat, le parc naturel régional du Périgord-Limousin. En référence à leur terroir sauvage et préservé, les brasseurs ont imaginé cette gamme féroce et mal poilée pour satisfaire tous vos plaisirs solitaires… Accord : Des huîtres (non laiteuses), une blanquette de veau, une crème renversée.

Disponible ici.

Jour 8 : Vanilla Porter – Brasserie Ibex

Style : Porter / Noire
Alcool : 4%/vol

On débute la dégustation avec des arômes légers de café, caramel et chocolat au lait (en apportant ainsi beaucoup de crémeux). L’aération permet de laisser s’échapper des notes de caramel grillé et café. En bouche, toutes ces saveurs laissent place à une légère amertume, enrobée d’énormément de rondeur, de douceur et de pétillance. C’est en fin de dégustation que la vanille se laisse découvrir, aux côtés du chocolat moelleux.

Anecdote à retenir : Pour créer cette bière, l’équipe d’Ibex a réinvesti l’équipement pilote initial de la brasserie, pour s’essayer à cette Porter en version 180L. La vanille est ajoutée post-fermentation, et l’eau des montagnes qui entourent la brasserie est idéale pour ce style de bière profond en couleur et caractère. Accord mets et bières : Un poulet antillais, un Brillat-Savarin, un tiramisu.

Jour 9 : Bière Sans-Culottes corsée – La Choulette (59)

Style : Bière De Garde
Alcool : 8.5%/vol

Son nez est axé sur le malt, avec quelques touches de caramel. À cela s’ajoutent, pour notre plus grand bonheur, de belles notes de fruits confits ! Ils se révèlent vraiment bouche : sucre candy, banane, caramel, orange… On note des touches de pain toasté ; épices et acidité se répondent à merveille. La finale est plutôt courte, légèrement sucrée, c’est une réussite !

Anecdote à retenir : Initialement, cette gamme cherchait à rendre hommage aux Révolutionnaires de 1789. Malheureusement, le nom de “sans-culotte” a vite pris une autre tournure, empêchant parfois la brasserie d’être prise au sérieux… Elle décida d’en jouer et d’en faire sa force, et finalement sa renommée ! Accords : Des cailles farcies aux épices et fruits secs, un burger aux oignons confits, une île flottante

Disponible ici.

Jour 10 : Apricot Wheat – Brasserie FrogBeer (75)

Style : Bière fruitée
Alcool : 4.9%/vol

Fruit beer intense, où les fruits jaunes tiennent le premier rôle. Abricot évidemment, mais aussi pêche, mangue et pomme se font sentir dès le nez. En bouche, les saveurs portent toujours autant sur ces fruits jaunes, mais c’est vraiment l’abricot (légèrement confit) qui explose. Finalement, elle nous dévoile un côté sucré et onctueux, avec un corps plein et rond, avant une amertume très légère.

Anecdote à retenir : Abricot, framboise, rhubarbe, cerise… La gamme Fruits Beers Series de Frog Beer contient les 5 fruits et légumes journaliers recommandés ! Leur Apricot Wheat arbore fièrement 4 médailles glanées aux World Beer Awards et à l’International Beer Challenge, dont 2 en or. Accord mets et bières : Un canard aux fruits séchés, un vieux gouda, une galette frangipane.

Jour 11 : Petite Aixoise IPA – Brasserie La Petite Aixoise (13)

Style : India Pale Ale
Alcool : 6%/vol

Son nez très léger introduit une dégustation tout en douceur. Avec ses arômes floraux et herbacés bien affichés, on manquerait presque les quelques notes poivrées qui se cachent derrière, soyez attentif ! En bouche, elle se fait plus intense, avec des notes épicées et axées sur les fleurs. Le poivré persiste, et se mêle à une finale finement amère et un corps rond.

Anecdote à retenir : La légende raconte qu’une jeune fille rencontra, lors d’une promenade, des moines en pèlerinage qui lui confièrent leurs savoirs brassicoles. La jeune fille prépara, à l’aide de ces secrets, une IPA si florale et si peu amère, qu’elle devint la boisson préférée des Aixois pour leurs festivités ! Accord : Un plateau de charcuterie, un tajine de légumes, un moelleux chocolat blanc-pistache.

Jour 12 : Bière L’Hivernale – Brasserie Jolicœur (72)

Style : Winter Ale
Alcool : 7.5%/vol

Dès la première inspiration, le doute n’est pas permis sur la nature de cette bière hivernale. Avec des arômes sur la cannelle et les fruits confits très sucrés, le nez amène richesse et gourmandise. En bouche, le miel fait son apparition, et crée une sensation moelleuse et liquoreuse en coordination avec les fruits confits. La deuxième bouche est surprenante, avec des notes de poivre vert et une amertume franche et nette.

Anecdote à retenir : Infusée aux épices et au sirop d’érable, l’hivernale Jolicoeur est un véritable pain d’épice à siroter. Fruitée, épicée, liquoreuse, elle est un hommage aux longues soirées d’hiver devant un feu de cheminée… Le type de régal régressif que l’on apprécie généralement à l’approche de Noël !

Accord mets et bières : Une dinde rôtie, un foie gras, un gâteau miel-gingembre

Jour 13 : Bière Suzie’Q – Brasserie Kisswing (34)

Style : Witbier
Alcool : 3.8%/vol

Tout en surprise, cette witbier dénote d’emblée avec sa robe blonde qui annonce une dégustation plus fruitée qu’acidulée, contrairement à ses consoeurs. Au nez, on ressent surtout la pêche et l’abricot, dans des notes sucrées et florales. Les épices arrivent en bouche avec rondeur et gourmandise, avant de laisser la place à une amertume légère qui apporte beaucoup de fraîcheur.

Comme le reste de la gamme, cette bière fait référence à un classique de la danse et de la musique ! Ici, évidemment, le tube des Rolling Stones et de Creedence. Un nom tout trouvé pour le produit phare de la brasserie, médaillée d’argent au Concours Général Agricole.

Accord mets et bières : Des moules à la vapeur, une salade au saumon fumé, des muffins au thé matcha

Jour 14 : Bière Red Herring – Goodwin Brewery (38)

Style : Belgian Dark Ale
Alcool : 4.2%/vol

Une red ale qui offre des arômes intenses et équilibrés, majoritairement sur le houblon. Viennent alors les notes de fruits jaunes et exotiques, comme la mangue et l’ananas. En bouche, ça se précise sur les épices et les agrumes confits, citron et gingembre en tête. Le corps est sec, et les épices laissent sur la langue une sensation piquante.

Anecdote à retenir : Hareng Rouge ? Quel drôle de nom pour une bière ! C’est un terme emprunté au cinéma et à la littérature : un procédé de narration où l’on met en place de fausses pistes pour mieux créer la surprise lors du rebondissement final… Comme ici avec une robe sombre qui cache des notes fruitées et chaleureuses !

Accord mets et bières : Des sashimis de daurade, un sauté de porc à l’ananas, une tarte tatin.

Jour 15 : Bière Gavroche – Brasserie St Sylvestre (59)

Style : Bière De Garde
Alcool : 8.5%/vol

Le nez est propre aux bonnes bières de garde avec de riches arômes de malts torréfiés, de céréales, de caramel et de levure. En bouche c’est rond, légèrement sucré, sur une base maltée bien charpentée aux saveurs de caramel et de fruits secs. La seconde bouche révèle des notes de raisins secs, d’amande amère, d’alcool et une belle amertume qui dure pour une finale longue et rafraîchissante. Une puissante bière de garde !

Anecdote à retenir : À l’image de Gavroche, le personnage de Victor Hugo, un petit être joyeux et épicurien, qui malgré la misère ambiante, positive et ne manque jamais d’enchanter le quotidien.

Accord mets et bières : Un parmentier de haddock, un comté suisse, une tarte au pamplemousse meringuée

Jour 16 : Bière Sour Sour – Brasserie du Moulin Saint-Martin (10)

Style : Sour Ale
Alcool : 6.5%/vol

Attention, afflux massif de fruits rouges (cerise, groseille…) au nez, qu’il est important de bien aérer pour faire se révéler les notes maltées. Cette petite mousse propose une dégustation bien acide, avec la cerise et la groseille juteuse en arômes principaux. Ce saveurs se voient rapidement rejointes par de subtiles notes de grenade en fin de bouche. Légère, sèche, cette bière révèle une finale courte mais houblonnée, avec une astringence qui pousse à une deuxième gorgée !

Anecdote à retenir : Lancée fin 2018, ce petit délice célèbre les 15 ans d’existence de la Brasserie du Moulin Saint-Martin. Forte de la proximité avec les clients, cette micro-brasserie champenoise enregistre des ventes toujours en progression et se dirige vers l’obtention d’un label Agriculture Biologique.

Accord mets et bières : Un chèvre frais, un tzatziki, un gâteau au chocolat.

Jour 17 : Bière Vertigo – Brasserie BAPBAP (75)

Style : Red Ale
Alcool : 6%/vol

Des arômes équilibrés de houblons où pointe une touche de coco se font sentir au nez. Après une bonne aération, on peut percevoir quelques notes légères de fleurs et d’hibiscus. En bouche, le corps est rond et plein, avec des notes de houblons herbacés, parfaitement assorties à l’amertume courte mais franche de cette IPA. Vous pourrez déceler en seconde bouche de subtiles notes d’agrumes comme le pamplemousse et le citron.

Anecdote à retenir : Il s’agit d’une toute nouvelle version de la célèbre Vertigo, tout première IPA de la brasserie BAPBAP. Pourquoi BAPBAP ? Pour “Brassée À Paris, Bue À Paris” évidemment ! Même si avec notre calendrier, celle-ci s’embarque pour un vrai tour de France chez tous nos abonnés.

Accord mets et bières : Des toasts au saumon fumé, un couscous, un cake citron-pavot

Jour 18 : Bière Lyderic Blanche – Brasserie Lilloise (59)

Une blanche toute en finesse et en équilibre, aux parfums d’agrumes, d’épices et de fleurs. En bouche, ses saveurs de citron ou de pamplemousse se révèlent. Le corps est léger et plutôt sec, avec une bonne pétillance et une sensation piquante, juste avant la finale qui se fait courte et douce.

Anecdote à retenir : Lydéric serait un géant, élevé par un ermite et une biche, qui aurait fondé la ville de Lille après un combat à mort avec son beau-père qui détenait la ville. Cette histoire n’a pas de fondement historique comme celle de Rome, mais c’est une légende que se plaît à raconter la brasserie.

Jour 19 : Bière Markus Ambrée – Brasserie Markus (26)

Style : Amber Ale
Alcool : 5.8%/vol

On croirait sentir un caramel chaud, entre pointes de malt grillé et notes céréalières. Sur le palais, le caramel fait la loi avant de laisser place au malt torréfié. Le corps reste malgré tout étonnamment léger, avec une finale plutôt courte et toastée. Certaines notes de pain font leur apparition dans cette dernière partie de la dégustation, pour notre plus grand bonheur.

Anecdote à retenir : L’hippopotame sur la bouteille est fait référence à une légende de la région, selon laquelle un paysan nommé Markus aurait trouvé un beau jour un hippopotame dans le village de Saoû, lieu où a élu domicile la brasserie. Ajoutez à cela la passion dévorante du fils des brasseurs pour les hippopotames… et vous obtenez un beau logo !

Accord : ribs de porc grillés, Fourme, salade de fruits exotiques

Jour 20 : Bière The Yeast and The Beast de La minotte

Style : Tripel
Alcool : 10%/vol

Voici une Triple assez intense au nez, avec des arômes de fruits secs, de boisé et de banane. Une fois sur la langue, ces mêmes marqueurs gustatifs affirment leur présence, avec la noisette en première ligne. La pétillance est bonne, et laisse tout doucement place à une petite longueur assez courte sur… la cacahuète !

Anecdote à retenir : Ho Minot, sers-moi une Minotte ! Hommage à la cité phocéenne, le nom de la brasserie véhicule ses origines provençales (un minot ou une minotte, c’est un enfant, un bambin). Preuve que le fait d’être tout petit face aux géants industriels n’est pas forcément un désavantage !

Jour 21 : Bière LBF – Dubbel

Style : Dubbel
Alcool : 7.5%/vol

Le nez de cette Dubbel française se veut plus léger et fruité que celui de ses collègues belges, avec des arômes de mangue et de houblon bien présents. En bouche, même constat : des notes très sucrées et onctueusement maltées. La finale est plutôt courte, et axée sur le pain grillé.

Anecdote à retenir : Si elle rend hommage au style belge, cette bière n’en reste pas moins très française. Elle est brassée à Paris, ses malts Rubis et Munich sont français et ses houblons proviennent d’Alsace. Bruxelles en tremble !

Accord mets et bières : Un rôti de porc aux pruneaux, un sauté de volaille aux épices, une poire au vin.

Jour 22 : Bière Von Dutch Dirty Blond

Style : Pale Ale
Alcool : 5.2%/vol

Le caramel, le pain grillé et la biscotte ouvrent le bal de sa dégustation. Une fois sur la langue, cette même biscotte prédomine, rapidement rejointe par des effluves de caramel qui savent rester légères. Le corps est assez rond, avec une bonne pétillance. La finale est courte et douce, et nous donne envie de revenir chercher cette sensation de fraîcheur maltée.

Anecdote à retenir : Dirty Blonde, Garage IPA, Biker’s Stout… Oui oui, cette gamme fait bel et bien référence à la marque californienne de vêtements Von Dutch ! Plébiscitée par les rockers, les bikers et les skaters de la côte ouest, elle investit désormais le contenu de nos bouteilles !

Accord mets et bières : Une salade aux crevettes, une volaille rôtie, un brie.

Jour 23 : Bière Les 3 Loups blonde – Brasserie Les 3 Loups

Style : Pale Ale
Alcool : 6.5%/vol

Cette Pale Ale a beaucoup à dire. Ses arômes sont maltés, floraux, fruités (sur l’abricot) mais aussi houblonnés. En bouche, les saveurs complètent le tableau avec des accents herbacés et floraux, et une pointe de zeste d’orange. La longueur amère et toastée laisse des résidus herbacés et grillés sur la langue, pour un souvenir long et persistant.

Anecdote à retenir : Si certains proclament que le village de Tréloup tire son nom du latin “trois cabanes”, d’autres affirment que c’est qu’il était, au temps jadis, peuplé de trois loups. La brasserie a choisi la deuxième version de ce récit fondateur en hommage à l’époque où loups et Hommes cohabitaient en bonne harmonie…

Accord : Une salade Caesar, un comté jeune, une panna cotta aux fruits rouges.

Jour 24 : Bière La Cagole de Marseille – Brasserie La Cagole de Marseille

Style : Lager
Alcool : 5.5%/vol

Le malt est présent tout au long de la dégustation avec des arômes de pain grillé et très légèrement caramel au nez. En bouche il se traduit par des saveurs de boisé et céréales qui accompagne une amertume plutôt métallique mais si douce qu’elle en passerait presque inaperçu. Délicieusement fraîche et désaltérante !

Anecdote à retenir : A l’image du stérotype de certaines femmes de la côte d’Azur, cette bière porte haut le folklore provençal ! Élémentaire et provocatrice, elle coche toutes les cases de la bières.

Accord mets et bières : Des grillades, une salade niçoise, une fougasse.

Conclusion de ce calendrier de bières

Cette année, j’ai vraiment apprécié ce calendrier de bières par Une Petite Mousse. Les bières ont bien été sélectionnés et c’est rare que je n’ai pas aimé. Je pense que je retenterais de nouveau l’année prochaine.

Vous aimerez peut-être aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.